La compétence « climat » ayant été en grande partie régionalisée, les positions communes se préparent au sein de la « Commission Nationale Climat », qui regroupe les différentes administrations et cabinets.

La présidence en est confiée aux entités à tour de rôle. C’est à la Wallonie qu’il revient de la diriger pour l’année 2017.

A l’initiative d’Ecolo-Groen, le Sénat a adopté récemment une série de recommandations visant à améliorer la gouvernance climatique belge, notamment au travers de la modernisation de cette Commission.

Durant la séance plénière du 28 juin dernier au Parlement de Wallonie, répondant à une question de Philippe Henry, le Ministre Lacroix indiquait qu’en raison de la crise gouvernementale, les travaux de la Commission Nationale Climat étaient de facto suspendu …

Une très mauvaise nouvelle, alors que la lutte contre le changement climatique requiert d’urgence des actions politiques concertées ! Un récent rapport d’experts estime en effet à trois ans le délai durant lequel il sera encore possible d’agir pour inverser la tendance du réchauffement.

Philippe Henry a donc déposé ce lundi une motion visant à ce que, à défaut de majorité gouvernementale stable pour l’instant, le Parlement mandate directement le Ministre Lacroix pour prendre les initiatives nécessaires à la bonne gouvernance climatique, et ce malgré la crise politique qui paralyse actuellement le Gouvernement wallon.

Le groupe Ecolo demandera le vote en urgence de cette motion, ce mercredi 12 juillet.

Share This