Image d'un bus en liaison avec le métro à Charleroi pour illustrer la mobilité.

Le Gouvernement a annoncé plusieurs projets intéressants en matière de mobilité alternative et durable dans le cadre de son Plan d’investissements.

En commission lundi 26 février 2018, Stéphane Hazée a interrogé le Ministre de l’Environnement, des Travaux publics et de la Mobilité pour voir clair au sujet de ces projets et de leur financement :  600 millions € pour Fast 2030 (TEC, bus à haut niveau de service, vélos, véhicules partagés) ; 100 millions pour le dragage des voies hydrauliques ; 150 millions pour améliorer la mobilité autour des aéroports ; 530 millions € pour un projet de développement de la multimodalité, outre le développement du métro de Charleroi.

Las. Il apparaît que ces projets ne sont pas financés… Le Ministre évoque quelques moyens en 2019, mais ces propos sont contradictoires avec les propos de son collègue en charge du Budget.

A côté de cela, le Ministre a confirmé que le Plan Infrastructures, qui vise principalement les (auto)routes, serait reconduit pour les années 2020-2024, pour un montant de 1 520 milliards €.

Le Gouvernement entend donc poursuivre une politique qui nous conduit droit dans le mur, lorsqu’on voit les constats de plus plus alarmants en matière d’émissions CO2, de pollution de l’air et d’embouteillages !

Pour en savoir plus: voir les interventions suivantes et l’échange qui s’en suivit.

Share This