Photo de l'Elysette, siège du Gouvenrement wallonLe Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a récemment appelé le Gouvernement à prendre également en compte la justice fiscale dans le choix des personnalités mises à l’honneur pour leurs talents, leurs compétences et/ou leurs engagements exceptionnels.

Stéphane Hazée a donc relayé cette proposition au Parlement de Wallonie et a interrogé le Ministre-Président sur le suivi possible dans le cadre des prochaines séances de remise des Mérites wallons.

Le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté a en effet observé que certaines personnalités récompensées par le passé ne contribuent pas, ou très peu, aux mécanismes de financement de la collectivité, soit qu’elles ont domicilié leurs activités dans un pays au régime fiscal particulièrement favorable pour elles, soit qu’elles ont organisé leur évasion fiscale. Il est donc permis de s’interroger sur la pertinence de donner ces personnes en exemple alors qu’elles font le choix de ne pas participer à la solidarité, tout en ayant bénéficié ou bénéficiant toujours de certains de ses avantages.

Dans sa réponse, le Ministre-Président, tout en se disant sensible au message relayé, a fermé la porte à la suggestion du Réseau wallon. Pour Stéphane Hazée, cette réponse du Ministre-Président est décevante : même si le combat pour une plus grande justice fiscale dépasse bien sûr la problématique des Mérites wallons, la Wallonie ne peut pas non plus mettre des œillères lorsqu’elle met à l’honneur des personnalités.

Stéphane Hazée garde toutefois l’espoir que le Gouvernement wallon soit davantage attentif à ces enjeux. “La proposition du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté est juste et opportune”, a-t-il conclu.

Pour en savoir plus: vous pouvez consulter la question orale de Stéphane Hazée du 20 juin 2018 ou lire l’article de la RTBF du 20 juin 2018.

Share This