Photo de la Sambrienne, bâtiment. Crédit la DH.En commission des Pouvoirs locaux, Stéphane Hazée a évoqué auprès de la Ministre la question du tarif social à appliquer pour la facture “énergie” des locataires à faible revenu au sein de La Sambrienne. Ces 2428 ménages vont enfin bénéficier de cette réduction pourtant prévue par la loi et retoucher plus de 100 euros en moyenne pour 2016 et à peu près la même chose pour l’avenir.

Cette évolution positive fait suite au travail de Julien Lechat, conseiler communal Ecolo et administrateur au sein de cette société de logement public, qui avait débusqué cette anomalie : le tarif social s’applique également pour le gaz naturel en cas de chauffage collectif alimentant les grands ensembles d’habitations sociales et tel n’était pas le cas à La Sambrienne.

Stéphane Hazée était très étonné d’apprendre que ce n’était pas organisé de manière automatique par cette société de logement de service public. Il a donc interrogé la Ministre sur l’opportunité d’une action générale en la matière et l’a invitée à solliciter les sociétés de logement public pour qu’elles entreprennent d’initiative les démarches en faveur d’une bonne application du tarif social dans les logements collectifs publics.

Dans sa réponse, la Ministre a indiqué que la situation de la Sambrienne est “manifestement exceptionnelle” et confirmé que cette société va procéder à “une révision des factures avec effet rétroactif” et à la réduction immédiate pour 2017. Selon la Ministre, les sociétés de logement de service public “veillent naturellement” à ce que les locataires “qui remplissent les conditions puissent bénéficier de cet avantage”. Elle a toutefois indiqué que “le tarif social n’est pas accordé de façon automatique” dans le cas des compteurs collectifs et que ce sont les sociétés concernées qui doivent en “solliciter” l’application pour que ce tarif bénéficie à l’ensemble des habitants de l’immeuble”.

Stéphane Hazée se réjouit de ce dénouement heureux et du caractère apparemment “unique” de la situation vécue à la Sambrienne. Il conclut en espérant que la Ministre “fonde son appréciation sur un constat étayé par la Société wallonne du logement” pour être bien certain que l’ensemble des sociétés appliquent à présent le tarif social auprès de ceux qui peuvent en bénéficier.

Pour en savoir plus: lire la question orale du 5 juillet de Stéphane Hazée.

Share This