Image du sigle N931 barré.

(c) www.N931.be

En commission, Stéphane Hazée est revenu sur le projet du Gouvernement wallon MR-CDH de créer une nouvelle liaison routière entre Courrière et Mont-Godinne. Comme à son habitude, le Ministre ne répond pas à la plupart des questions.

Ce projet soulève, depuis de nombreux mois, beaucoup d’interrogations du côté des riverains et des autorités communales concernées. On se souvient notamment des positions prises par les communes d’Assesse et de Profondeville autant que des fortes inquiétudes concernant, notamment, un passage proche du Trou d’Haquin et d’une zone Natura 2000, et plus globalement l’impact sur les paysages ou sur la traversée de certains villages. Par ailleurs, il apparaît que le bureau d’études retenu par la Région (CGI) n’ait pas tenu compte de certains points relatifs à la nature du sous-sol ; la Commission wallonne d’étude et de protection des sites souterrains a rendu à cet égard un rapport accablant.

Stéphane Hazée a souhaité que le Ministre précise ses réelles intentions et rende public l’état du dossier, le rapport de la Commission wallonne et le calendrier des études en cours.Dans sa réponse, le Ministre est resté dans les lignes générales et floues qu’il répète à chaque occasion, en confirmant que l’étude est toujours en cours au niveau des tracés et qu’un “comparatif de synthèse des différents tracés” sera ensuite réalisé et présenté … dans quelques mois. Il n’a pas donné suite à la demande de communication du rapport et minimise, par ailleurs, les éventuelles retombées du trafic généré par la nouvelle voirie sur Maillen.

Stéphane Hazée conclut avec l’impression, une nouvelle fois, que le Gouvernement cherche “à gagner du temps pour passer le cap des élections communales” et “en attendant, à en dire le moins possible et à masquer l’état réel du dossier”. Il conclut en réaffirmant la nécessité d’y voir clair. L’ensemble des données doivent être communiquées.

Pour en savoir plus: vous pouvez lire la question orale du 1er octobre 2018 de Stéphane Hazée. Se rappeler à ce sujet: la question orale de Stéphane Hazée du 12 mars 2018 et les questions écrites du 3 août 2018, du 14 juin 2018 et du 30 janvier 2018

Share This