Copie de l'article de la Meuse"Rien n'a changé"La population se rend compte que rien n’a réellement changé au coeur du système Publifin-Nethys, que les mêmes continuent à tirer toutes les ficelles et que PS, MR et CDH continuent à maintenir les choses comme elles sont.

Les engagements forts qui ont été pris avec le vote unanime des recommandations de la commission d’enquête ne sont pas tenus et le pire est sans doute que le Gouvernement wallon MR-CDH n’utilise pas les pouvoirs importants que le Parlement lui a donnés.

C’est l’essentiel de l’analyse que j’ai pu développer en faisant un large point sur le dossier vendredi dernier avec La Meuse et les journaux du groupe Sudpresse, faisant suite à l’interpellation et aux questions adressées à la Ministre des Pouvoirs locaux et à la motion que MR et CDH ont lamentablement rejetée.

Le(s) présent(s) contenu(s) de presse est (sont) reproduit(s) avec l’autorisation de l’Editeur, tous droits réservés. Toute utilisation ultérieure doit faire l’objet d’une autorisation spécifique de la société de gestion de droits d’auteur concernée (Copiepresse: info@copiepresse.be; soit License2Publish: info@licence2publish.be; soit Repropress : info@repropress.be)

Pour en savoir plus: vous pouvez lire l’interpellation de Stéphane Hazée du 18/09/2018 sur le “situation au sein du Groupe Publifin-Nethys, le projet de motion déposé par Stéphane Hazée ainsi que son intervention en séance plénière du 3 octobre pour la défendre.

Vous pouvez également lire la question orale de Stéphane Hazée du 2/10/2018 sur “les récentes révélations autour de Publifin-Nethys” et la question orale de Stéphane Hazée du 2/10/2018 sur “la curieuse exonération des filiales d’intercommunales en matière d’incompatibilités établie par le Gouvernement enter les fonctions de management et les fonctions de membres du conseil d’administration”.

Share This