Le Parlement de Wallonie a adopté à l’unanimité, ce mercredi, une motion portée par Ecolo demandant au gouvernement régional d’agir afin de limiter les risques de pénurie d’électricité alors que six des sept réacteurs nucléaires belges sont actuellement à l’arrêt. Signée à l’unanimité après amendement, cette motion appelle notamment au développement d’un ensemble d’actions de réduction massive et de déplacement des consommations électriques de tous les pouvoirs publics régionaux et communaux pour contribuer à limiter le risque de pénurie.

Elle demande également au gouvernement wallon de se tenir en contact permanent avec son homologue fédéral – accusé “d’impéritie” dans le texte ou, en d’autres mots, taxé d’incapable – pour être informé au mieux de l’évolution du marché électrique belge.

L’objectif de cette motion, qui est un message clair du parlement, est vraiment que le gouvernement wallon soit en première ligne pour réclamer au gouvernement fédéral la diffusion d’une information claire à tous les citoyens“, a précisé le député Ecolo Philippe Henry. “Elle exhorte aussi le gouvernement wallon à se mobiliser, dans la mesure de ses compétences, pour sensibiliser les ménages à une adaptation de leur consommation énergétique“, a-t-il ajouté.

Le texte plaide ainsi pour que l’exécutif régional “veille et de contribue, avec le gouvernement fédéral, à mettre en place une campagne de sensibilisation et d’actions, en association avec les GRD et les fournisseurs d’énergie, afin que les ménages puissent adapter au mieux leurs comportements en cas de risque de pénurie”.

Interrogée sur le sujet ce mercredi à la Chambre, la ministre fédérale de l’Energie, Marie Christine Marghem (MR), a de son côté assuré que l’approvisionnement en électricité est garanti jusqu’à la fin de l’année.

[En ligne], Réacteurs nucléaires indisponibles: le parlement wallon appelle l’exécutif régional à agir pour limiter le risque de pénurie, article de La Libre du 17/10/2018 (consulté le 18/10/2018)

Share This