L'identification d'un numéro de série d'une arme wallonne relevé au Yémen

Publié le 07/01/2020
Type : Question écrite

Le 25 novembre dernier, j'interrogeais Monsieur le Ministre-Président en séance de Commission des affaires générales et des relations internationales sur les ventes d'armes wallonnes vers l'Arabie saoudite et leur implication éventuelle dans le conflit au Yémen. J'y faisais référence au possible détournement d'armes belges utilisées par des milices au Yémen et je lui demandais quels étaient les résultats de l'enquête débutée en février sur ce dossier.

Il m'a répondu que cette allégation repose sur des détails donnés par Amnesty, notamment deux numéros qui seraient relatifs à des marquages d'armes provenant de Wallonie et qui ont pu être notés. Il expliquait qu'un des deux numéros n'était pas complet et que l'autre n'était pas correct et qu'il était dès lors impossible de trouver le pays d'origine de ces armes.

N'y a-t-il pas eu confusion entre les données recueillies par Amnesty et celles de DW documentary. En effet, Amnesty International confirme qu'ils n'utilisent aucun numéro de série pour identifier si une arme a été produite en Wallonie. Ils vérifient plutôt la provenance en fonction des caractéristiques d'identification de l'arme, à savoir le surpresseur flash, les rails, et cetera. Il n'est donc pas question de numéro de série dans leur rapport.

Par contre, le documentaire « Yemen and the global arms trade » de DW documentary identifie la provenance d'armes grâce à un numéro de série et un numéro est tout à fait lisible : 108387.

Monsieur le Ministe-Président peut-il confirmer que ce numéro est correct, complet et répertorié et qu'il s'agit bien d'une arme FN Minimi ?

Peut-il expliquer comment cette arme serait arrivée entre les mains de cette milice yéménite ?

L'enquête lancée en février 2019 est-elle clôturée et ses résultats peuvent-ils m'être communiqués ?

NB : L'auteur de la QE a choisi d'appliquer l'art.144.4 du règlement du Parlement de Wallonie.


Accéder à l'intervention


    Retour aux Interventions
Share This