La création d’une ligne express entre Enghien, Soignies et Braine-le-Comte

Publié le 08/04/2021
Type : Question écrite

Monsieur le Ministre,

Il semblerait qu'à une époque, il était envisagé la création d'une ligne « Rapido » entre Enghien, Soignies et Braine-le-Comte via les N55 et N6 traversant les dites communes.

Ce projet figure au SDER initié par les usagers faibles non motorisés de la région et les locales Écolo depuis 2011. Cette ligne remplacerait la ligne « 126 Transports scolaires » qui, en son temps, a remplacé la ligne « 123 Braine-le-Comte/Enghien » au profit du TGV.

Depuis la suppression de la ligne de chemin de fer en 1988, rejoindre ces villes par les transports en commun est extrêmement long.

Rappelons que ces 3 villes sont quand-même de taille respectable. Soignies compte 28 345 habitants, Braine-le-Comte 22 302 habitants et Enghien 14 146.

Est-il prévu de mettre en service une ligne cadencée entre ces 3 villes ?

Sinon, est-ce envisageable que le TEC implémente via son nouveau réseau structurant de lignes Express cette ligne complémentaire à l'offre de transport existante qui permettrait de relier ces villes, rapidement et en toute sécurité ?

En effet, avec ce réseau Express, le TEC vise à simplifier et amplifier son offre de transport pour encourager les citoyens à faire le choix d'une mobilité plus durable. Voici donc une nouvelle occasion à saisir.


Réponse

Comme l’honorable membre le sait certainement, une stratégie régionale de mobilité a été adoptée par le Gouvernement wallon mi-2019. Cette stratégie régionale de mobilité propose notamment « de connecter les pôles wallons entre eux et le territoire Wallon aux pôles en consolidant, renforçant ou développant une offre de transport en commun structurante ». Cette offre comprend « l’offre ferroviaire complétée par les liaisons structurantes en bus », c’est-à-dire les lignes express. Ces lignes express sont donc mises en place pour compléter le réseau ferroviaire lorsque des besoins vers des pôles du Schéma de développement territorial, qui remplace le SDER depuis 2019, existent sur le territoire.

Dans ce cadre, une offre express sur le tronçon entre Soignies et Braine-le-Comte concurrencerait l’offre ferroviaire existante entre ces deux communes. De plus, l’offre ferroviaire « Ath – Enghien – Bruxelles » répond qualitativement aux besoins d’une grande majorité des navetteurs au départ d’Enghien. Enfin, pour ce qui concerne la liaison directe « Enghien – Soignies », le potentiel de clientèle est trop faible pour justifier la création d’une nouvelle ligne express.

Cependant, conscients d’un besoin d’amélioration du réseau de transport public sur le territoire de l’honorable membre, les connexions en transport en commun des communes d’Enghien, Silly, Braine-le-Comte et Soignies seront étudiées dans le cadre de l’étude de redéploiement de la zone pluricommunale de Soignies qui sera initiée par l’Autorité Organisatrice du Transport à l’automne 2022.

Le redéploiement de l’offre consiste en une amélioration de l’offre de transport en commun en regard des besoins de mobilité et non pas uniquement en regard de la fréquentation actuelle du seul mode bus. Il s’agit donc d’adapter et d’améliorer le réseau TEC pour répondre aux besoins de mobilité actuels (et/ou anticipés par l’évolution des territoires) de la population et des acteurs socio-économiques en termes de (nouvelles) liaisons et de niveaux de service, apportant une offre adaptée à chaque public-cible.

Les communes concernées seront bien entendu impliquées dans ce processus de redéploiement pour compléter le diagnostic en identifiant les points d’intérêts à desservir sur la zone et en coconstruisant l’esquisse du futur réseau cible qui sera soumis à l’avis de l’Organe de consultation du Bassin de Mobilité.

Au terme de celle-ci, un nouveau réseau de transport en commun sera mis en œuvre par l’Opérateur de transport de Wallonie.


Accéder à l'intervention


    Retour aux Interventions
Share This