La défense des droits humains en Afghanistan

Publié le 06/09/2021
Type : Question orale

 NB : Cette question a été jointe celles de Mrs Bastin et Mugemangango et Mme Grovonius, l'intégralité de la réponse du Ministre-président est reprise ci-dessous.

 
Mme Hélène Ryckmans –Monsieur le Ministre-Président, la prise de l'Afghanistan par les talibans sans guère de recours aux armes augure une nouvelle ère pour ce pays, mais aussi un nouveau rapport de force géopolitique dans toute la région. En effet, les troupes américaines et leurs alliés laissent derrière eux un arsenal important, dont les forces talibanes pourraient user à des fins d'influence politique ou idéologique.

L'accueil de ce changement de régime diffère de leur première prise de pouvoir. Alors qu'il y a 20 ans seuls quelques États – le Pakistan, les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite – avaient ouvert leurs portes, aujourd'hui la Chine, la Russie, la Turquie et l'Iran ont déjà montré des signaux d'ouverture. Quant à l'Occident, ses réactions ont d'abord été de parer au plus urgent : l'évacuation des ressortissants.

(...)


Accéder à l'intervention

Visualiser l'intégralité de l'intervention

    Retour aux Interventions
Share This