Question orale - Embellie budgétaire annoncée par la Banque nationale de Belgique et son impact sur le budget wallon

Publié le 08/01/2018
Type : Question orale

Monsieur le Ministre, la Banque nationale de Belgique (BNB) annonçait mi-décembre 2017 une embellie des soldes budgétaires, avec un déficit budgétaire qui atteindrait -1,2 % en 2017, alors qu'elle prévoyait encore un résultat de -2 % quelques mois plus tôt – nous sommes bien sûr ici à l'échelle du pays. Elle a aussi revu ses prévisions à la hausse, en estimant la croissance de l'économie belge à 1,7 %, au lieu de 1,6 % il y a quelques mois.

 

Dès lors, Monsieur le Ministre, je venais vers vous pour connaître votre analyse de ces prévisions et de ces constats sur les finances régionales. Bien sûr, la Banque nationale indique que ce sont les versements anticipés des entreprises qui peuvent expliquer en partie cette évolution. Ceux-ci impactent moins fort et pas directement les finances régionales. En même temps, j'avais aussi bien lu que c'est en partie seulement. Il y a certains autres facteurs qui, eux, peuvent être d'une portée plus macroéconomique, et dès lors avoir un impact budgétaire pour les finances régionales.

 

Concrètement, cette évolution constatée par la Banque nationale a-t-elle un impact pour les finances régionales et, en particulier, pour le déficit 2017 ? Avez-vous déjà des éléments relatifs à la définition du solde 2017 ?

 

Quelles sont, par ailleurs, les conséquences prévisibles de cette embellie pour les prévisions 2018 ?

Visualiser l'intégralité de l'intervention

    Retour aux Interventions
Share This