Question orale - La précarité énergétique 

Publié le 26/03/2018
Type : Question orale

Monsieur le Ministre, la problématique n'est pas neuve, mais des constats alarmants sont malheureusement tirés à chaque fois que la question est abordée : la précarité énergétique demeure un réel problème dans notre pays, et plus particulièrement en Wallonie.

 

Le dernier baromètre de la plateforme contre la précarité énergétique a en effet mis en lumière qu'en Wallonie, 20,4 % des ménages rencontraient des difficultés à honorer leur facture énergétique. Ce qui induit de ne pas pouvoir se chauffer correctement durant l'hiver. Cette statistique fait de la Wallonie la Région connaissant le plus fort taux de précarité énergétique en Belgique. Nous n'avons pas à être fiers de ce classement. J'ai assisté l'année dernière, à la matinée « l’Énergie, un droit pour tous », qui avait été organisée par le RWADE et je peux assurer que les témoignages des personnes et aussi des travailleurs sociaux qui accompagnent ces personnes dans ces situations étaient bouleversantes tant dans le combat qu'elles mènent au quotidien qu'en raison de leur dignité.

 

Il me semblait important de vous réinterroger sur ce sujet qui concerne un de nos concitoyens sur cinq. Comment vous positionnez-vous par rapport au constat de la plateforme contre la précarité énergétique ? Quelles actions le Gouvernement met-il en place pour lutter contre ce phénomène ?

 

En février 2017, lors de la matinée citoyenne « l’Énergie, un droit pour tous », des recommandations avaient été formulées pour lutter contre la précarité énergétique. J'avais en son temps interrogé votre prédécesseur, M. le Ministre Lacroix, sur le suivi qu'il comptait y apporter. Il m'avait notamment répondu que des réflexions étaient en cours afin d'encourager la participation citoyenne autour de l'énergie, identifiée comme un levier d'aide extrêmement intéressant. Depuis, il y a eu un remaniement ministériel et ce point fait partie des nombreux dossiers pour lesquels la question est posée de la continuité de l'action. Ma question est donc de savoir si le Gouvernement a identifié des propositions prioritaires parmi les différentes recommandations des associations actives dans le domaine. Quelle est votre position plus spécifique sur la participation citoyenne ?

Visualiser l'intégralité de l'intervention

    Retour aux Interventions
Share This