Intervention - Budget des recettes et Budget général des dépenses de la Région wallonne pour l’année budgétaire 2019 (projets de décret)

Publié le 29/11/2018
Type : Question orale

Les budgets, ce ne sont pas seulement des tableaux ou des chiffres. C’est aussi ce moment où nous pouvons, finalement, prendre la mesure du contenu de la politique d’un gouvernement ; de dépasser les discours pour voir ce qu’il en est des moyens qui sont réellement dédicacés. Alors les tableaux, les chiffres, mais pas seulement ! Il faut aussi le mode d’emploi, c’est-à-dire ces clés de décodage pour pouvoir passer à travers ce qui est dit et voir ce qui est réellement, ce qui sera concrétisé par rapport à ce qui ne sera pas mis en œuvre pour distinguer les réalités tangibles des vaines promesses ou des leurres, et c’est peu dire qu’il y en a dans ce budget.


 Et je commencerai par l’enjeu de la transition écologique et du climat parce que, une nouvelle fois, une nouvelle fois et, malheureusement, les actions du Gouvernement ne sont pas à la hauteur des enjeux et de la gravité de la situation ; les actions du Gouvernement ne sont pas, d’ailleurs non plus, à la hauteur des discours du Gouvernement. J’évoquerai d’emblée le prélèvement opéré par le Gouvernement sur les fonds budgétaires. Nous en avons parlé en commission et il y a, ici encore, beaucoup à dire. 


 En 2019, c’est près de 100 millions d’euros, 94 millions exactement, qui seront ainsi prélevés pour combler le déficit et même 165 millions d’euros si j’enlève les codes 8 ; c’est trois fois plus qu’en 2016. 

Derrière ces chiffres, il y a principalement des ponctions sur des politiques à portée écologique. C’est :

- le fonds Énergie ;

- le fonds Écopack ;

- le fonds Kyoto ;

- le Fonds de gestion des déchets ;

- le Fonds de protection de l’environnement.

(...)


Visualiser l'intégralité de l'intervention

    Retour aux Interventions
Share This